Bernard Bertrand

From the 19th floor, Viceroy Miami, 3 weeks ago

Bernard Bertrand- Welcome the Night

BERNARD BERTRAND


The Dark Side Of The Moon–Part II

J’ai bu, je vous préviens:

The dark side of the moon hein?

Donc j’en étais où?

Oui, il me demande comment j’ai pu me laisser aller à ce point….

Est-ce que je lui explique ou est-ce que je lui lui mets une droite là tout de suite et on n’en parle plus?

Parce que bon, comme je l’ai dit je fais 45 kg pour 1m 75 ce qui je pense est assez respectable…

J’ai un verre dans le nez en vous parlant, ce n’est pas un xanax mais je pense que c’est pire.

Prenons du recul, sinon ce n’est pas drôle….

L’histoire se conclue par un je ne ne sais quel meleodrama thing où il me rejoint en vacances pour tester son attachement , où rien ne se passe comme je l’avais rêvé, où je ne dors pas pendant une semaine parce que je ne comprends rien, à rien.

Mais il n’y a rien à comprendre, ce mec ne sait absolument pas ce qu’il veut et par son trouble me fout en l’air et ça lui fait du bien.

A la base je suis quelqu’un qui sait où elle va, vers quoi elle aspire. Mais lui m’aspire justement, enlève les dernières particules de sensé en moi.

A partir de là je pars en live, je m’oublie, je ne suis plus moi, je suis celle qu’il voudrait, mais là est le problème: qui veut-il? Qui suis-je?

Je le vois flirter devant mes yeux, je vois son jeu, j’essaye de m’adapter mais rien n’y fait. J’essaye de sortir de moi-même et être une autre, juste pour lui plaire.

Je ne suis que moi. Une âme amoureuse, éperdue, transie, prête à tous les sacrifices.

Je revois Yaniv, mon amour de jeunesse, lui demande conseil: que dois-je faire?

Il me dit il n’y a rien à comprendre, rien à faire, laisse tomber, ne cherche pas!!!

Je ne peux pas.

Ce mec me rejette mais de quel droit?

On rentre au bercail. A 4h du mat je décide de partir. Mais oui, il me faut une sortie dramatique.

Il me retient? Non, il dort.

Moi j’ai alerté ma meilleure amie, intepole et les services secrets: je le quitte!!!

Il ne m’appelle que pour savoir pourquoi j’ai disparu en plein milieu de la nuit, il est soulagé.

Je rends mon âme.

A partir de ce jour je jure: plus jamais aucun homme ne me fera pleurer: tu parles!

Manipulateur narcissique, vampire.

The dark side of the moon, quand tu nous tient…

Signé Drama Queen


Datewear- Edito pour Le Dressing.be Septembre 2011

Il m’a appelée, on a rendez-vous ce soir.
J’ai mon cœur qui bat à la chamade, à bout de souffle, comme c’est bon.

Allez hop’ pas une minutes à perdre : je fonce à l ‘épilation, il ne doit plus en rester un !
Ensuite coiffeur, manucure, pédicure. Prête jusqu’au bout des ongles.

Rapide scan de ma garde robe, ça devrait aller vite j’ai déjà répété ce moment une centaine de fois en rêvant qu’il m’appelle.

Problème : je n’ai pas de miroir plein pied et ma meilleure datewear conseillère vit à Londres. Comment faire ???

Vive Skype !

Séance d’essayage en direct live avec Caroline.

Je mets la robe prévue depuis 10 jours mais horreur : mon chat a fait ses griffes dessus !
Le temps de faire valser Arthur (mon chat) par la fenêtre, faire une crise d’hystérie et re essayer TOUTE mon armoire, on est H-30min et je n’ai toujours pas choisi les sous-vêtements que j’allais porter, ni les chaussures et ne parlons pas du brushing qui ne ressemble plus à rien.

Caroline essaye tant bien que mal de me calmer :
-« oui c’est mignon ce top avec le pantalon »
-« je ne veux pas avoir l’air mignonne je veux avoir l’air irrésistiiible ! »

Finalement elle réussit à me convaincre que pour pêcher le bon numéro, il faut avoir l’air du bon hameçon. Fini les déguisements femme fatale qui les fait fuir, rappelle toi ce salopard à NYC qui t’avait fait pleurer toutes les larmes de ton corps !

Pour finir, vive les créateurs belges ! Ils ont ce je ne sais quoi de féminité, sensualité tout en subtilité et élégance.
Un pantalon Jean-Paul Knott, petit top transparent Sandrina Fasoli et les dessous de Céline Pinckers. Pour finir avec ces escarpins  ravissants, discrets, ras le bol de cette semelle rouge qui ruine mon originalité !

Me voilà prête, maquillée, magnifique pile poile à l’heure.
Je me regarde une dernière fois dans la glace pour m’apercevoir que mon mascara à force d’agitation a complètement coulé.  Vite ravalage de façade. Hop on y voit que du feu.

Il arrive, je descends le rejoindre, mon cœur bat tellement fort que j’ai l’impression qu’il résonne dans la voiture.

Son parfum m’enivre, mes mains tremblent.

« Tu es toute en beauté ce soir Drama Queen »

Ouf ! J’ai réussi !


Signé Drama Queen

 

cinderella

 

 


Opium- par Drama Sister

 

Je voulais encore te remercier pour les fleurs!
– Seule trace de ta venue –

Non, ce n’était pas un rêve, pas une illusion.
Leur délicatesse est amplifiée par la finesse de tes gestes.
Leur couleur est soutenue par ton attention subtile
Leur odeur sublimée par l’ivresse de ta peau

Si je ferme les yeux, les fleurs s’envolent!
Elles quittent le vase et tournoient dans la pièce
Dans une valse tranquille, au son des clochettes
Elles tournent au dessus de moi
et leurs pétales viennent frôler mes joues

J’aurais aimé te voler ton pull-over pour enivrer mes sens
encore une fois de ta présence.
Respirer profondément pour intensifier l’expérience
Je porterai ton vêtement comme une seconde peau
J’en prendrai soin comme d’une relique

ok, d’accord, j’exagère un peu … C’est comme les lunettes noires à l’aéroport, j’aime bien dramatiser.

Les sentiments extrêmes – positifs ou négatifs – sont les seuls qui comptent.
Au plus ils sont intenses, au plus je les apprécie!
Maintenant, le fait d’avoir compris.. Ça me fait une belle jambe!

En fait, te savoir parti, ça me fait du bien en négatif.

Donne-moi ce manque.
Crée en moi ce désir.
Inonde mon esprit de ton absence!

Que c’est romantique!
Non, je suis fragile et passionnée, comme une fleur, comme un papillon
Si tu touches mes ailes; tu garderas la poussière de mes couleurs sur tes doigts.
Si tu m’apprivoises, je serai là à ton écoute, tu n’auras pas besoin de m’épingler.

Ahhh… Si tu souris rose, c’est normal.
Mais je crois que tu es assez sensible pour y trouver une satisfaction personnelle.

Cela fait une heure que je te parle. Il est 23h02. Je suis fatiguée. Mes yeux se ferment…

Ohhh… carresse moi le visage
Pose tes mains sur mon corps
Viens adoucir mes rêves
Je t’attends de l’autre côté du miroir.


René Habermacher


Libération- Par Drama Sister

Tu as dû constater l’Amour toujours intacte que j’éprouve pour mon ami.


Je ne sais pas si j’arriverai à me séparer de cet Amour.
Il reste toujours présent, dans me veines.

Et pourtant, je ne peux aimer qu’une seule personne.



Appelle-moi, libère-moi, emmène-moi sur le doux nuage de la fusion humaine.

Ouahhh! Ha! Mais qu’est-ce que je te demande!!?

Bon sang! Garde les pieds sur terre!
Tu as déjà tellement de choses à régler.
Oui, c’est impératif… D’abord, tout d’abord, tu dois te libérer.



Fais le tour du monde, et reviens me chercher!


Signé Drama Sister


To Leave or not to Live- Par Drama Sister

 

To leave or not to live

A quoi bon s’expliquer?

Faut il chercher un but à notre existence?
Créer toutes ces opportunités, ces petits fragments de vie qui comblent nos battements de coeur?

Ces pas dans la ville, où qu’ils mènent, sont effacés par le temps.
Tout disparaît, comme les grains de sable fin glissent à travers les doigts.

Seule l’utopie du présent.

Du passé, il ne reste rien, jamais.
Seul un oubli profond et une idée vague, une douceur tranquille qui enveloppe chaque essence de vie et la réduit au néant.

L’anéanti.

Oh Lord
Who you are, what you say?


Il n’y a pas d’amour heureux- Drama Sister

 

Il n’y a pas d’amour heureux
by Louis Aragon (1897-1982) called Il n’y a pas d’amour heureux.

Rien n’est jamais acquis à l’homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d’une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n’y a pas d’amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu’on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n’y a pas d’amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j’ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n’y a pas d’amour heureux

Le temps d’apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l’unisson
Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n’y a pas d’amour heureux

Il n’y a pas d’amour qui ne soit à douleur
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l’amour de la patrie
Il n’y a pas d’amour qui ne vive de pleurs
Il n’y a pas d’amour heureux
         Mais c’est notre amour à tous les deux

Louis Aragon (La Diane Francaise, Seghers 1946)

gehrard richter